La question se pose en ce qui concerne un des concurrents du 53° Tour AUto Rallye de la Réunion. Evoluant à bord d’une Citroën DS3 engagée en R3, il ne jouera pas la victoire finale mais au vu de ses dernières prestations le classement final de Yann Beurard puisque c’est de lui dont il s’agit mérite bien une attention particulière pour une place dans le top10.

Pilote extrêmement rapide et appliqué, il aurait pourtant pu payer cher son attaque incessante dans la descente des Lianes lors de la dernière épreuve en date: le Rallye du Sud Sauvage. Néanmoins, le garagiste sainte marien navigué par Hizno n’est pas du genre à rentrer dans le rang à la moindre chaleur, aussi caniculaire soit-elle. Ce sera indubitablement un « client » à surveiller de très près le week-end prochain. Mon auriculaire toujours aussi bavard mais bien renseigné m’indiquait que sa monture bénéficie d’un nouveau step. Désormais carburé par du P1, la chevronnée est passée au banc de puissance et le bond a de quoi faire saliver.

« Lors des 1000km 2021 la courbe nous indiquait un couple de 30m/kg. C’était l’un de nos soucis, un manque important de motricité. » nous détaillait ce matin Yann. « On vient de la repasser au banc avec une nouvelle carto pour ce nouveau carburant et le couple affiché est de 45m/kg. » Un gain de 50% est colossal pour ce paramètre et Yann a évidemment hâte de valider le passage de cette exploitation Lundi lors du shake down organisé par l’ASA Réunion à Renaissance.

Pour ajouter à l’appétit du dauphin actuel de la coupe 2 roues motrices, un gain de puissance pure a également été noté. « Evidemment il y a un monde entre le banc et les spéciales. Mais les chiffres entrevus sont plutôt flatteurs. » concluait-il sans vouloir en dire plus. J’ai donc interrogé mon auriculaire qui m’annonçait une puissance initiale d’un peu plus de 220cv qui culminerait désormais à plus de 250cv!!! Un gain de plus de 10%.

Comme le relatait Yann, reste à passer cette cavalerie supplémentaire au sol et la valider aux différentes altitudes que nous connaissons à la Réunion. A titre d’exemple, le départ de Montée Panon est situé à 60m d’altitude alors que la spéciale de Notre Dame de la Paix culmine à 1773m, une véritable épreuve pour les ingénieurs, calculateurs et capteurs altimétriques…En résumé, une pièce dans la configuration initiale et pourquoi pas un billet si les chiffres annoncés au banc passent au sol sur l’ensemble de l’épreuve…

Write A Comment