Nous poursuivons l’étude plus fine de la liste des engagés du 53° Tour Auto Rallye de la Réunion par groupe. Deux classements distincts sont à étudier. On démarre naturellement par les groupes techniques.

Sans trop de surprises, le groupe le plus récent (Groupe R) est le plus représenté. Avec des voitures plus récentes, la réglementation a été établie afin de parfaire la fiabilité des bolides. Ils sont 39 véhicules à s’aligner dans 7 classes de cylindrée (Rally2, Rally4, R4, R3, R2, R1 et RGT). En toute logique, la bataille s’annonce épique pour la victoire finale malgré la présence d’une WRC. Le deuxième groupe le plus représenté n’est autre que le F2000 qui résiste encore et toujours aux assauts de ses poursuivants et plusieurs de ces engagés joueront inévitablement les bonnes places au championnat en pointant le museau dans le top 20. Malgré l’âge avancé de certaines montures, elles ont bénéficié de mises à jour régulières et certaines d’entre elles sont de véritables bêtes de course alors que certaines nouvelles montures sont attendues très prochainement. Le podium par groupe est complété par le groupe N (18 engagés) qui pointe sur le podium d’une courte tête face aux coups de boutoir du Groupe A. Ce Groupe N est constitué des voitures dites de série. Beaucoup moins évoluées techniquement que les autres, cette série est réputée la plus économique (ou la moins budgétivore c’est selon). Bien que peu évoluées, ce groupe a bénéficié au fil des ans de largesses techniques certaines qui ont permis d’évoluer nombre d’éléments. Il y a une génération de celà, les voitures du Groupe N étaient contraintes de conserver les banquettes arrière dans la voiture de course, un autre monde, heureusement révolu. Les groupe A quant à elles sont les anciennes gloires des Rallyes entre l’abandon du fabuleux mais meurtrier Groupe B (1986) et l’avènement des ultra performantes Groupe R. Les premières WRC du début du siècle étaient issues de ce Groupe A, tout comme les mythiques kit car ultimes de la fin du siècle passé.

Olivier Payet Peugeot 306 Maxi 11ARD92 Tour de Corse 1999

Sans surprise, le groupe GT ferme le ban. Bien qu’alignant de splendides modèles, ces GT ultimes ont bien du mal à se faire une place au soleil de la Réunion compte tenu de nos parcours ultra sinueux et exigeant avant de la motricité.

RangGroupeClasses de cylindréeTotal
1Groupe R739
2Groupe F2000323
3Groupe N418
4Groupe A717
5Groupe GT12
Classement Engagés par Groupe

Write A Comment