Pas du tout et je serais même tenter d’écrire: bien au contraire…Néanmoins les années passent et certains organismes se montrent parfois moins résistants voire commencent à payer l’addition physiologique des années passées.

L’un de nos pilotes revenant cette année a ainsi été victime d’une blessure consécutive à une chute d’un bloc américain sur le genou…une grosse bosse potentielle me direz-vous? Bien plus malheureusement. La rotule a pris cher et voilà notre pilote bloqué à domicile avec à la clé un épanchement de synovie au niveau du genou. La synovie est un fluide permettant à une articulation de travailler: un lubrifiant naturel nécessaire en somme. Toutefois, en cas d’inflammation et en l’occurrence d’un choc, le corps produit trop de ce fluide provoquant une sévère inflammation. Le repos est plus que nécessaire et cet afflux de synovie peut le cas échéant provoquer de sérieuses douleurs.

A deux semaines du départ de l’épreuve phare du sport automobile local, le repos devrait permettre la résorption de cet épanchement et le pilote garagiste ne peut désormais que prendre son mal en patience…Dernière solution si tout ne se remet pas en ordre de marche en temps et en heure, compte tenu de l’envie de rouler du pilote (et beaucoup plus encore de son fils de copilote!) il reste la ponction…pas un moment de plaisir!

Ah oui, vous aimeriez évidemment savoir de qui il s’agit? Allez juste une piste: pilote, garagiste dyonisien, RC4….ça y est?! Pour faire le nécessaire, surtout ne fait rien et sois là au départ en pleine forme!

Write A Comment