Attendue, souhaitée, espérée par de nombreux fans, le retour de l’Alpine A110 pilotée par Meddy Gerville se fait attendre. Plusieurs pièces sont particulièrement difficiles à faire rentrer à la Réunion et pas des moindres. Pour rappel, la voiture avait effectuée une violente sortie de route en ouverture de saison à la Plaine des Palmistes lors d’une épreuve particulièrement arrosée.

La dieppoise avait violemment décroché en aquaplaning et la voiture réduite façon puzzle. Le pilote avait souffert de conséquences importantes nécessitant son évacuation avec une opération chirurgicale nécessaire pour réduire les fractures vertébrales.

Un double chrono se déclenchait alors avec l’annonce quasi immédiate du pilote de vouloir revenir à la compétition à l’échéance du Tour Auto (29 au 31 Juillet). Concernant le pilote, Meddy avait rendez-vous en début de semaine avec un spécialiste à même de juger l’état de consolidation (ou pas) de ses vertèbres permettant de lever la suspension de licence consécutive au crash du RPDP22.

L’autre enjeu pour l’équipe technique emmenée par Idriss Gangate était de reconstituer la voiture en état d’affronter une épreuve aussi exigeante que le Tour Auto. Parmi les indispensables, une nouvelle caisse est évidemment indispensable. « Initialement, une nouvelle caisse arceautée réalisée par Signatech était attendue fin Mai, puis courant Juin puis finalement en cette première quinzaine de Juillet. » détaillait Idriss. « On l’attend donc impatiemment puisque les délais se sont allongés compte tenu de la demande d’Alpine notamment par la Gendarmerie nous explique l’usine. La caisse est réalisée à Dieppe puis doit être acheminée chez Signatech pour implantation de l’arceau compétition. » expliquait le patron de General Autos.

D’autres pièces nécessaires souffrent de difficultés d’approvisionnement: éléments de carrosserie comme les ailes, porte fusée ou d’autres pièces obligatoires comme les optiques. Concernant ces optiques, une solution semble avoir été trouvée avec une possibilité de vampirisation d’une voiture de série le temps de la course par un généreux et passionné donateur (prêteur en l’occurrence.)

La dead line se rapproche chaque jour davantage et selon les dernières informations reçues pas plus tard qu’hier de nombreuses pièces manquent encore à l’appel et le fournisseur d’indiquer que certaines d’entre elles ne seront disponibles en neuf qu’en fin d’année! Heureusement, d’autres filières existent, reste à gérer les délais d’approvisionnement…

Write A Comment