Ferrari n’a pas besoin d’adversaire! Ils font très bien le job eux-mêmes. Le Grand Prix de Silverstone aura été (une fois de plus) l’occasion de mesurer les errances qui étaient systématiques et qui deviennent de fait systémiques) de la Scuderia.

Certes Ferrari s’impose en Grande Bretagne offrant à Carlos Sainz Jr sa première victoire en F1 mais l’écurie italienne prive pour la cinquième fois son pilote le mieux placé d’une victoire qui lui aurait permis de recoller au leader compte tenu des soucis rencontrés par le Champion du Monde en titre Max Verstapen. Certes l’espagnol avait obtenu une probante pole la veille sous la pluie mais dans des conditions rocambolesques qui ressemblaient davantage à une P1 par élimination qu’à une pole obtenue par le talent.

Après un départ tonitruant de Verstapen, la position de pointe de Sainz était récupérée en raison de l’énorme sortie de piste de Zho au premier virage. Rebelote après un drapeau rouge et au prix d’un comportement très agressif, le fils de parvenait à conserver sa P1. En piste, Leclerc se montrait très nettement le plus rapide malgré un aileron avant cassé mais devait rester derrière l’ibérique pourtant nettement moins rapide et pas décidé à laisser passer son glorieux coéquipier alors qu’Hamilton revenait au contact. Leclerc n’avait qu’à se dépatouiller pour passer Sainz me direz-vous…certes mais l’écurie a pour objectif premier de ne pas laisser ses pilotes s’étriper en piste au risque de tout perdre. Sainz était donc arrêté au puits pour passer des gommes blanches nettement moins performantes avant de reprendre la piste en éprouvant les pires difficultés à les mettre en température.

Nouvelle erreur de Ferrari qui du fait d’une safety car consécutive à l’abandon de Ocon sur la ligne droite faisait rentrer Sainz en laissant Leclerc se débrouiller avec des gommes de plus de 15 tours. Hamilton plongeait au puits dans la foulée et on ne donnait plus guère de chance au monégasque de pouvoir défendre loyalement sa P1.

Au restart, Sainz avalait Leclerc alors que le #16 offrait une splendide défense sur le local Hamilton au volant d’une Mercedes enfin performante. Néanmoins avec des gommes rincées, le monégasque finissait par abdiquer après une bataille homérique opposant Perez, Hamilton et Leclerc. Ferrari offre donc sa première victoire en GP à Sainz mais se tire une balle dans le pied dans l’optique des championnats. What a shame!

1Carlos SainzFerrari2:17:50.311
2Sergio PerezRed Bull Racing RBPT+3.779s
3Lewis HamiltonMercedes+6.225s
4Charles LeclercFerrari+8.546s
5Fernando AlonsoAlpine Renault+9.571s
6Lando NorrisMcLaren Mercedes+11.943s
7Max VerstappenRed Bull Racing RBPT+18.777s
8Mick SchumacherHaas Ferrari+18.995s
9Sebastian VettelAston Martin Aramco Mercedes+22.356s
10Kevin MagnussenHaas Ferrari+24.590s
Classement Silverstone 2022
1Max VerstappenNEDRed Bull Racing RBPT181
2Sergio PerezMEXRed Bull Racing RBPT147
3Charles LeclercMONFerrari138
4Carlos SainzESPFerrari127
5George RussellGBRMercedes111
6Lewis HamiltonGBRMercedes93
7Lando NorrisGBRMcLaren Mercedes58
8Valtteri BottasFINAlfa Romeo Ferrari46
9Esteban OconFRAAlpine Renault39
10Fernando AlonsoESPAlpine Renault28
Classement Championnat F1 après Silverstone 2022

Write A Comment