Les week-end se suivent en ce début d’été et présentent un calendrier sportif multidisciplinaire. Ce premier week-end de Juillet ne fait exception à la règle avec de nombreuses séries en lice.

On démarre par l’ouverture de saison d’une série particulièrement spectaculaire. Le RallyCross, après tant de reports, démarre l’exercice 2022. Certes le RX a déjà démarré fin Mai à l’occasion du lancement de la saison européenne mais cette fois la piste suédoise de Höljes sera le lieu du kick off mondial: le World RX. Discipline spectaculaire s’il en est, la série aligne désormais des voitures 100% électriques mais d’une puissance phénoménale pour toujours plus d’action. Sport de contact à bord de bolides dépassant allègrement les 500cv, le Rally Cross reste un must auquel participent de nombreux pilotes issus de différentes séries plus « traditionnelles ».

On reste en Rallye mais traditionnel cette fois avec la cinquième manche du Championnat d’Europe. C’est sur les pistes en terre de Lettonie que le gratin du plateau européen vont en découdre avec plus de 180km de course en 12 épreuves de vitesse et deux étapes (Vendredi et Samedi). Sur des pistes rappelant parfois les tracés finlandais, les pistes lettones constituent une spectaculaire mise en jambes avant la course autour de Jyväskilä. Un must!

Tant qu’on est sur la terre, restons-y avec la 13° manche du Championnat du Monde de Motocross: le MXGP. Après une très courte pause d’une semaine, les riders ont rendez-vous sur les pistes de Samota Sumbawa en Indonésie pour l’épreuve du bout du monde pour l’essentiel des pilotes venant d’Europe. Au menu de la terre exigeante avec des conditions météo potentiellement changeantes en cette période de l’année.

Toujours en moto mais sur piste asphalte cette fois, c’est la série européenne CEV à laquelle participe le pilote réunionnais Enzo Hoarau qui déroule du côté de Jerez en Espagne. Le futur du MotoGP est indéniablement en action dans cette série notamment en Moto3 et il est toujours bon de se familiariser avec certains patronymes que l’on retrouvera à coup sûr d’ici quelques années sur le plateau du MotoGP.

Piste asphalte toujours mai sur quatre roues cette fois avec un week-end complet: jugez plutôt! Le DTM aligne un plateau hétéroclite sur le tracé du Norisring. AVec une mutation en profondeur de son line up, la série allemande propose des manches pour le moins disputées et incertaines avec un nombre sans cesse croissant de modèles tous plus rutilants les uns que les autres.

La Formule E est au Canada avec le GP de Vancouver. Avant l’introduction de la prochaine génération de Formule E (l atroisième) les pilotes s’en donnent à coeur joie au fil des courses. Pour ce 16° meeting, le comportement en piste le dispute à la stratégie des ingénieurs pour proposer des résultats toujours étonnants.

On reste en Formule et sur le continent nord américain pour le cap de la mi-saison qui sera franchit ce week end en formule Indy sur le circuit de Mid Ohio. Neuvième course depuis le début de saison, le tracé de Mid Ohio est particulièrement complet avec du relief et 13 virages. Au long des 2.25 miles (3km600) les pilotes devront trouver des solutions sur un circuit particulièrement étroit.

Enfin, la Formule 1 se rend en Grande Bretagne à Silverstone pour une épreuve atypique. Cette fois la gloire locale Lewis Hamilton ne fait clairement pas partie des favoris alors que son jeune coéquipier George Russel prend la main sur les résultats de l’équipe depuis ce début de saison. Une fois encore le niveau de fiabilité des Ferrari sera une des clés, notamment pour l’écurie RBR qui prend très clairement confiance avec des pilotes qui se montrent de plus en plus rapides notamment lors des séances de qualification.

Write A Comment