Les moins de 20 ans passionnés de sport automobile n’ont pas eu notre privilège, notre chance, notre plaisir, notre bonheur de côtoyer « lo frèr' » Les autres, ceux que d’aucuns appellent désormais les anciens, célébrons aujourd’hui la perte physique de Romuald Robert.

Je ne vous détaillerais pas ici le pourquoi de notre si profond respect et sentiment de manque que nous avons depuis la disparition de celui qui surnommait tous ses proches « lo frèr' »…pour nous, c’était et c’est toujours Romy, Romu et bien évidemment un frère…

Toujours enclin à balancer une vanne, un bon mot, un moukatage avec toujours ce regard pétillant plein de taquinerie, tous ceux qui l’ont approché, côtoyé, combattu et aimé n’ont qu’un mot: Putain, tu nous manque!

Write A Comment