Certes tous les équipages de rallye sont concurrents et adversaires dès lors qu’ils sont en course. Néanmoins, loin d’être des ennemis, tous partagent une passion commune et savent être soumis aux mêmes risques en course. Une fois casques, gants bottines et combinaisons retirées, ils restent solidaires. Potes, dalons, amis ou connaissances, ils sont nombreux à être passés au chevet de Nazim Bangui, victime d’une très lourde sortie de route lors du Rallye des Vosges.

Evacué par les pompiers vers l’hôpital de Saint Dié des Vosges, il a été diagnostiqué une fracture des deux poignets, 5 fractures vertébrales et un tassement vertébral. Dès l’arrivée franchie, plusieurs pilotes et acteurs du Rallye sont passés s’enquérir de l’état de santé du jeune réunionnais. Réhane et Sabir Gany ont été parmi les premiers. Concurrent dans la même série de la Stellantis Motorsport Rally Cup, l’éutre réunionnais de la série et vainqueur du U25 2021 connaît bien Nazim pour l’affronter régulièrement depuis leur plus tendre enfance. Le kop réunionnais était évidemment inquiet des conséquences de cette lourde sortie ayant nécessité une désincarcération.

Autre pilote de pointe s’étant porté au chevet de Nazim, le leader actuel du Championnat de France et vainqueur de l’épreuve à laquelle ils participaient, Quentin Giordano a fait le crochet avant de regagner ses pénates pour assurer Nazim de son soutien. Beau geste de Quentin qui du fait de son statut de favori et dernier vainqueur en date est particulièrement sollicité par les médias et partenaires. C’est donc un Nazim souriant et reconnaissant qui a accueilli la référence actuelle du Rallye en France.

Write A Comment