En tous cas c’était l’annonce faite par Meddy Gerville dès le lendemain de son accident survenu début Avril lors du RPDP22 (Rallye de la Plaine des Palmistes) organisé par l’ASAMER. Victime d’une énorme sortie de route qui avait littéralement transformée la nouvelle arrivée en véritable puzzle, Meddy avait été sérieusement touché au niveau vertébrale).

La question restait donc quid de la reconstruction de la voiture ET de l’équipage. Comme lors de toute sortie de route ayant entraîné une évacuation, l’équipage est réputé suspendu de licence jusqu’à avis médical favorable à la reprise de rallye. A n’en pas douter, le pilote n’attendra pas les VA/VT pour se munir de ce précieux sésame si d’aventure le corps médical acceptait la reprise de ce sport.

En ce qui concerne la voiture, Idriss Gangate et ses équipes font le nécessaire pour reconstruire l’Alpine accidentée. Toutefois de nombreuses incertitudes subsistent. « On fait le maximum, » déclarait ce matin Idriss. « On est vraiment sur le pont mais on ne peut pas maîtriser toute la chaîne logistique. Afin de fournir une auto totalement secure et refaite, nous sommes confrontés à des soucis d’approvisionnement de certaines pièces. L’Alpine connaît un véritable succès commercial et nous sommes donc en attente de certains éléments nécessaires.« 

La volonté d’Idriss est bien réelle de remettre cette voiture à disposition en vue du Tour Auto (29/31 Juillet) mais reste suspendu à la fourniture de certaines pièces pour reconstituer le puzzle mécanique (et électronique!).

Write A Comment