Parmi les habitués du plateau, Guillaume Rousseau fait clairement partie des cadres. Engagé sur toutes les épreuves locales depuis le début de saison 2008, il n’aura disputé « que » sa première saison et les épreuves de 2020 à aujourd’hui sur une lionne.

Après avoir démarré sur une petite Peugeot 106 en F2/13 toutefois, il s’emparait de la deuxième place de classe dès ce Rallye de Saint Paul à l’ouverture de saison. Dès l’année suivante, il bascule chez les cousins Citroën avec un Citroën C2GT d’abord en A6 avant d’évoluer en A6K. Habitué des formules de promotion de feu Citroën Sport, il passe en F2/13 en 2012 avant de s’engager de nouveau en A6K pour rebasculer en F2/13 depuis 2015 jusqu’en 2019.

Changement de monture pour Guillaume en 2020 qui s’alignait alors en Peugeot 208 R2 jusqu’à la dernière épreuve en date: le Rallye du Sud Sauvage 2022. Chassez le naturel, il revient au galop puisque Guillaume devrait de nouveau être aligné sur une Citroën C2 à compter du TA22. Une forme de retour aux origines en somme avec néanmoins un changement de taille puisque le pilote bénéficierait cette fois de la voiture la plus puissante qu’il lui est jamais été donné de piloter. Une grosse écurie, des voies larges, un moteur chantant/hurlant de quoi largement se faire plaisir sur le parcours du Tour Auto 2022.

Au revoir donc à la Peugeot 208 qui va changer de propriétaire, on y reviendra. Sachez juste que ce même nouveau propriétaire n’est pas un manche comme on dit et qu’il a prévu de la démonter en totalité pour tout checker et pourquoi pas la faire évoluer en Maxi R2. Seule inconnue, l’ensemble de ces lourds travaux seront-ils terminés à l’aube du Tour Auto? En tous cas, cette série R2 devrait être une des séries les plus disputées encore et l’arrivée d’un nouveau fondu du bitume (quitte à le faire fondre lui-même) ne peut que nous TRANSPORTER de joie…

Write A Comment