Les débats ont été lancés dès le premier kilomètre avec un Léo Rossel impérial qui n’a désormais plus d’autre choix que de tenter de s’imposer lors de chacune des épreuves restant au programme en comptant également sur un faux pas des leaders actuels de la série.

Au-delà de la place de leader, le gardois est connu pour être un « killer », non content de plier le game, il va évidemment chercher à ultra-performer pour garder la lumière des projecteurs si ses opposants ne commettent pas d’erreur. Toutefois, la Stellantis Motorsport Rally Cup n’est pas un sprint, loin s’en faut.

Depuis le départ de la troisième confrontation: Rallye des Vosges Grand Est, le srangs en tête de course se sont clairsemés au fil des kilomètres. Après l’abandon du leader de la série en fin de première étape (ES3), Hugo Louvel, la boucle matinale du Samedi a vu également l’abandon sur sortie de route de Lucas Darmezin dans l’ES7.

Alors que de nombreux pilotes ont rencontré des pierres dans certaines cordes, l’addition a été plus ou moins salée selon les uns et les autres. Ainsi, alors que Hugo prenait cher dans l’ES3, il parvenait à rallier l’arrivée du chrono avant de voir sa roue s’affaisser sur le routier ne lui permettant pas de continuer. Le réunionnais Réhane Gany heurtait visiblement la même pierre mais s’en sortait avec une jante au carré sans dommage supplémentaire. Dans son malheur, Hugo s’en sort plutôt bien puisque un pivot explosant en course dans la longue et extrêmement rapide descente de la fin de l’ES3 aurait pu causer une sortie aux conséquences possibles terribles. Quoi qu’il arrive,d’un point de vue purement sportif, Hugo perdra sa place de leader de la SMRC à l’arrivée du RVGE.

Un mot sur l’autre réunionnais Nazim Bangui: en très nette progression sur cette troisième levée de la saison, il n’a pas encore le rythme des meilleurs mais a nettement fait un bond en avant en terme de performance et de rythme en se montrant beaucoup plus constant. Toutefois, il paye cher sont tête à queue de l’ES4 en ayant lâché pratiquement une trentaine de secondes d’un bloc. Malheureusement, la dernière spéciale au terme de la boucle matinale aura vu une lourde et impressionnante sortie de route de la Peugeot 208 Rally4 de Nazim Bangui/ Louis Luka. Equipage dirigé vers le centre hospitalier pour check. Le père, Nazir Bangui est en route vers l’hopital et vous tient informés au plus vite.

Classement ES8/12:

1.logoRossel Léo – Mercoiret Guillaume
Peugeot 208 Rally4
1h16m17s4
2.logoCallea Terence – Maillefert Alexis
Peugeot 208 Rally4
+26.8
3.logoGany Réhane – Le Floch Franck
Peugeot 208 Rally4
+37.1
4.logoCellier Thibaud – Stella Thibault
Peugeot 208 Rally4
+2:15.5
5.logoLatil Nicolas – Gosselin Yannis
Peugeot 208 Rally4
+2:20.7
6.logoCostes Loic – Iriberry Sébastien
Peugeot 208 Rally4
+2:34.5
7.logoMunster Charles – Pascaud Loris
Opel Corsa Rally4
+3:54.7

Write A Comment