Le club organisateur de la plus grosse épreuve du Championnat (kilométrage et coefficient) vient de communiquer en vue de son épreuve phare qui se déroulera le dernier week-end de Juillet. Plusieurs modifications en vue…

Cette épreuve coefficient 4 au Championnat de la Réunion adopte un nouveau format. Comme de tradition certains réseaux sociaux décrient le choix d’une plateforme unique à Saint Leu, passons donc en revue les motivations de l’organisateur concernant ce choix. Le premier point semble être une raison purement économique pour l’ensemble de l’écosystème rallystique. Un parc d’assistance unique permet aux équipes de déployer la structure une seule fois pour l’ensemble de l’épreuve. Les heures passées en montage/démontage sont ainsi gommées et les structures sont donc réputées pérennes pour toute l’épreuve. Il va sans dire qu’en ce qui concerne cet aspect, c’est largement positif. En outre, les kilomètres avalés par la caravane d’assistance dans le cas de figure de plusieurs parcs au fil des étapes sont également supprimés. Bonne pioche en ces temps d’inflation des prix des carburants.

Le parc fermé des Vendredi soir et Samedi soir désormais localisé dans la même commune saint leusienne permet d’éviter les longues liaisons vers Saint Denis. Même en road map, les voitures de compétitions ne sont pas à proprement parlé des chameaux…demandez également le ressenti des équipages se coltinant des kilomètres et des kilomètres sur un routier format route nationale, rien de plaisant sans compter qu’il faut composer en ce cas avec des accompagnateurs pour les récupérer.

Le choix de ne pas tracer de spéciales dans l’Est et le Grand Sud trouve son explication dans les mots de l’architecte Jean Roland Gaud. La Ronde de l’Est est programmée quelques semaines après le Tour Auto et le passage par l’Est sous entendait une longue liaison pour reprendre le Sud à l’instar des années passées. Le choix a donc été fait de ne pas passer par la côte orientale qui sera de toutes façons concernée 6 semaines plus tard, de quoi laisser pailles en queue, pétrels et habitants des zones concernées tranquilles.

Concernant le Grand Sud, il vient d’être concerné par le Rallye du Sud Sauvage et le sera de nouveau à l’occasion du Rallye de Saint Joseph mi-Octobre puis le Rallye des 1000km mi-Décembre. Il s’agit donc de laisser les habitants respirer sans leur imposer moult reconnaissances et fermetures de route durant les épreuves.

Alors oui, les concurrents ne feront pas « un tour de l’île » mais visiblement ce choix assumé de privilégier les économies sans nuire au spectacle devrait plaire aux « pouakés ».

Enfin: si d’aventure vous souhaitiez participer à cette épreuve de façon active, le club (comme toutes les ASA d’ailleurs) reste ouvert aux candidatures vous permettant de vous impliquer dans la construction d’un rallye…vous serez les bienvenus. Présentation de l’épreuve programmée le 23 Juin…Patience!

Pour terminer, éviter d’avoir à se déplacer non stop tant pour les concurrents que pour les assistances et les spectateurs est plutôt agréable et écologiquement correct…

Write A Comment