C’est Will Power qui signe sa première victoire de la saison à Belle Isle dans le temple de l’industrie automobile. Il parvient à tenir sous contrôle son opposant principal Alexander Rossi pour remporter le Grand Prix de Detroit.

Power a utilisé une stratégie à deux arrêts à la perfection contrairement à Rossi parti sur une stratégie à trois arrêts. Power a mené les débats durant 55 des 70 tours.

L’équipe Penske a opté pour une stratégie différente pour aider Power à s’imposer sur le circuit atypique non permanent. Power a dû composer avec une stratégie de préservation des pneus au cours des 20 derniers tours. « Je n’ai jamais mis d’angle. Je conduisais vraiment droit et très bien sur les freins et l’accélérateur. Je savais que si je pouvais garder un écart raisonnable jusqu’à la fin, tout irait bien. »

Il s’agit de la 41° victoire en carrière du pilote Penske et la première depuis août 2021, lorsqu’il a triomphé sur la piste d’Indianapolis Motor Speedway. Il s’agit également de la 100e pour un moteur Chevrolet depuis l’ère V6 de 2,2 litres démarrée en 2012. Le pilote aussie a également pris les commandes de la série devant le vainqueur des 500 miles d’Indianapolis du week-end passé Marcus Ericsson. Scott Dixon, sextuple champion Indycar a terminé troisième pour la dernière course sur le circuit temporaire de Belle Isle Park avant que la course ne se déplace dans les rues du centre-ville en 2023. Lorsque Power est sorti des stands au Tour 51 après son dernier arrêt, il menait devant Rossi avec 16.079 secondes d’avance. Rossi a réduit l’écart à 12.128 secondes avec 10 tours à faire. Tâche impossible avec la meilleure volonté du monde et quel que soit le pilote sans apparition d’un drapeau jaune qui n’est jamais venu.

Highlights Detroit 2022 (Indycar)

L’écart s’est resserré à 7,7 secondes avec cinq tours à faire. A trois tours de la fin, Rossi s’est rapproché à 6,5 secondes. A un tour de l’arrivée, l’écart était de 2,8 secondes. Dans le dernier tour, Rossi a repris 1,8 secondes supplémentaires, insuffisant compte tenu de la défense très tactique de Power. « Je pense qu’un tour de plus aurait été vraiment intéressant, a dit Rossi. Mais il faut rendre hommage aux 12 gars et à Will. C’est difficile à faire à la fin, de s’accrocher. La stratégie était bonne. »

Le prochain événement NTT INDYCAR SERIES est le dimanche 11 juin, le Grand Prix Road America à Elkhart Lake, Wisconsin.

PosPiloteTotal timeTours en têtePointsArrêts
1Will Power01:32:08.818355532
2Alexander Rossi01:32:09.8210403
3Scott Dixon01:32:15.94221362
4Josef Newgarden01:32:19.489913342
5Pato O’Ward01:32:20.0531302
6Alex Palou01:32:23.72391292
7Marcus Ericsson01:32:49.7179262
8Colton Herta01:32:49.9469242
9Simon Pagenaud01:32:50.1125222
10Felix Rosenqvist01:32:51.6957203
Classement GP Detroit Indycar 2022

Le vainqueur de Detroit prend donc les commandes au classement général provisoire, devant le vainqueur des 500 miles d’Indianapolis. Les écarts sont néanmoins serrés entre les quatre premiers pilotes. Rossi se dégage du français Simon Pagenaud et bien malin celui qui est en mesure de constituer le podium de fin de saison.

PosPiloteTotal
1Will Power255
2Marcus Ericsson252
3Pato O’Ward243
4Alex Palou241
5Josef Newgarden208
6Scott Dixon202
7Alexander Rossi181
8Simon Pagenaud179
9Felix Rosenqvist174
10Scott McLaughlin173

Write A Comment