Décidément, ce Championnat de la Réunion des Rallyes réserve des surprises lors de chacune des épreuves organisées jusqu’alors. Après une entame sous des torrents qui avaient permis de délivrer un vainqueur surprise et des résultats bien différents de la saison précédente, le RSS22 aura également déjoué nombre de pronostics.

Damien Dorseuil/ Kevin De Berge auront parfaitement tenu leur tableau de marche en signant une victoire qui restera gravée dans l’esprit du tandem: « C’est sans doute le plus beau rallye qu’on ait disputé jusqu’à présent. » assurait le pilote à l’arrivée. « Avec Kevin (De Berge son navigateur NDLR) on était en osmose totale. Juste un petit couac dans la dernière, il m’a dit que je n’étais pas dedans que je ne suivais pas le rythme. J’ai vraiment souri! En fait, il était encore hyper concentré et c’est juste que j’étais passé en mode gestion contrairement à lui, il était trop en avance… » s’amusait Damien. Comme souvent, le tandem aura commencé par valider le set up avant de porter une attaque puis calquer le rythme sur celui des concurrents sans chercher à en rajouter. Belle course, belle gestion de course…

Sur la deuxième marche du podium, le local Gianni Barret aura réalisé une course très solide avec la Skoda Fabia ex-Law Long. Concentré, appliqué, le petit ilois connait évidemment bien les tracés proposés pour ce Rallye du Sud Sauvage. Néanmoins, il faut quand même tenir le cerceau et nombre d’erreurs sont souvent commises en course sur des routes que l’on pratique au quotidien, y compris en essais. Bravo à Giani qui signe là son meilleur résultat avec son navigateur Jérémy Hoarau. L’équipage s’est montré parfaitement à la hauteur de la voiture championne en titre.

Olivier Bardeur/ Yannick Clain Peugeot 208T16 Rally2 credit @Mij974

Le podium est complété par le leader du Championnat. Olivier Bardeur aura fait une course faite d’attaque en restant dans la safety zone. Au volant d’une Peugeot 208 T16 vieillissante, le ravinois maîtrise son sujet et semble avori trouver le bon compromis technique. « On a vraiment roulé sans faire semblant. » confirmait Olivier. « Quoi qu’il arrive, on va continuer d’apprendre. On se sent de plus en plus à l’aise dans cette voiture. Dans le deuxième passage des Lianes alors que tout le monde lâche les chevaux, on reste au contact. C’est vraiment gratifiant de jouer avec des voitures plus récentes. » Le tandem conserve les commandes du Championnat en vu du Tour Auto et l’opportunité de s’élancer avec le numéro 1 sur les portes si aucun pilote d’une priorité supérieure ne fait le déplacement à la Réunion pour cette épreuve emplit de joie le pilote de la Ravine des Cabris. Quel que soit le line up de ce Tour 2022, Olivier et Yannick seront bien les premiers locaux à s’élancer au départ de la première étape Vendredi 29 Juillet!

Général final
1DORSEUIL Damien – DEBERGE Kevin
FORD Fiesta R5
59:14.9
2BARRET Gianni – HOARAU Jérémy
SKODA Fabia R5
+ 23.5
3BARDEUR Olivier – CLAIN Yannick
PEUGEOT 208 R5
+ 36.3
4LAW LONG Thierry – BALBOLIA Mohammad Noor
VOLKSWAGEN Polo R5
+ 1:19.3
5SAM-CAW-FREVE Stephane – MOGALIA Hamza
FORD Fiesta R5
+ 1:58.4
6POINAPIN Patrice – TIXIER Camille
SKODA Fabia R5
+ 2:09.9
7GRONDIN Loïc – DIJOUX Anne-Laure
HYUNDAI I20 R5
+ 2:20.0
8PICARD Johny – LAW-MAN-TOO Jean-françois
SUBARU WRX R4
+ 2:28.0
9UNIA Malik – UNIA Danyal
BMW 318 F214
+ 3:04.2
10BEURARD Yann – HIZNO
CITROEN DS3 R3
+ 3:14.1
Classement final RSS22

Le quadruple Champion de la Réunion en titre aura connu moult difficultés avec des statistiques en dents de scie. Néanmoins avec 5 temps scratch, Thierry et Mohammad sont les meilleurs performers mais outre la pénalité de 1min en raison d’un pointage en retard de l’assistance au terme de la première boucle le compte n’y est pas.

Confrontés à de récurrents problèmes de freins et/ou de freinage, le tandem Stéphane Sam Caw Freve et Hamza Mogalia mène la Ford Fiesta MKI au terme de la course. Gageons que ces problèmes récurrents aient été fixés et que l’équipage pourra disputer un Tour Auto dans les meilleures conditions techniques possibles.

Etonnant Patrice Poinapin qui aura signé une prise en mains probantes sur cette épreuve. Au contact avec le podium en permanence, Patrice aura également signé son premier scratch en carrière. A marquer d’une pierre blanche! Pour le reste une fâcheuse pierre en pleine trajectoire aura mis fin prématurément à ses légitimes espoirs d’un podium. « Elle était vraiment en pleine trajectoire. Honnêtement on était pas à l’attaque maximum en tous cas on ne prenait pas de risque. Ce n’était pas dans une corde! C’est ainsi en tous cas on est ravi de cette course. » déclarait le pilote.

Un des grands déçus de cette épreuve sudiste est Loïc Grondin. Dauphin lors du RPDP, le rookie en Rally2 aura été confronté à des problèmes d’alimentation en carburant. Malgré un changement des deux pompes, les symptômes ont continué. Dommage te surtout inquiétant pour la suite de saison. Espérons qu’avec son équipe ils sauront rapidement localiser la ou les raisons de ces problèmes.

Johnny Picard avait retrouvé avec plaisir Jean François Law Man Too dans le baquet de droite de la Subaru engagée en R4. Bonne pioche pour le tandem quasi familial qui réalise une course solide en continuant à se faire plaisir. L’essentiel de la course et de l’esprit de la course est parfaitement intégré par l’équipage.

Malik Unia, copiloté par son fils Danyal aura vraiment tout donné pour rester sur la route notamment lors de la première étape sur des tracés pour le moins traitres et glissants. La BMW termine P9 et en tête des deux roues motrices. Belle perf en cette année de jubilé pour le département M de BMW.

Le top 10 se referme sur la DS3 de Yann Beurard/ Hizno. Au contact de la monstrueuse BMW en permanence, le garagiste de la Mare à Sainte Marie aura parfait ses réglages sur le sec avec son équipe technique et les résultats sont à la hauteur de la performance de l’équipage et de la voiture. Chapeau!

Write A Comment