Et pourquoi pas?! Bien que sur le papier les fabuleuses Rally2 soient favories, Cédric Robert a prouvé au Touquet qu’une deux roues motrices pouvait s’immiscer dans le peloton de tête. Bien que le Charbo propose un profil fort différent de l’épreuve ch’ti, une ou plusieurs Alpine pourrait bien créer la surprise dans le top10.

La dernière née Dieppoise se présente en nombre au départ du Lyon Charbonnières. Avec pas moins de 11 unités engagées, l’Alpine A110 est le modèle le plus représenté . Certes pas moins de 17 Rally2 sont dans la balance mais l’Alpine possède historiquement un bien beau palmarès sur la classique rhodanienne. Entre 1966 et 1972, seule l’édition 1967 (Porsche) manque à l’appel des lauriers. Jean Paul Hanrioud (1966), Jean Claude Andruet (1968,1970 et 1972), Jean Claude Vinatier (1969) et Jean Pierre Nicolas (1971) ont collectionné les trophées pour l’Alpine A110.

Certes depuis de l’eau a coulé sous les ponts de la capitale des Gaules avec notamment la main mise des 4 roues motrices depuis l’édition 2000 et la victoire de Philippe Bugalski/ Jean Paul Chiaroni (Citroên Xsara T4) hormis en 2001 et la victoire Loeb/Elena (Citroën Xsara kit car) et 2003 avec la victoire de Simon Jean Joseph (Renault Clio S1600) quand le Championnat de France était le terrain de jeux des « petites » S1600. Néanmoins compte tenu du niveau de performance de l’Alpine et de la qualité de son passage de puissance au sol avec une électronique exceptionnelle, la météo au sec pourrait permettre à la propulsion de se distinguer à plusieurs reprises.

La première étape est prévue sèche mais plusieurs ondées sont attendues lors de la deuxième étape ce Samedi.

Write A Comment