Au terme du double tour d’horloge pour la manche inaugurale du EWC, l’écurie championne du monde en titre s’impose au Mans. C’est lors du lancement de la saison du Championnat d’Endurance moto que l’écurie mancelle s’est imposée à domicile pour la deuxième fois consécutive.

La triplette Greg Black, Sylvain Guintoli et Xavier Siméon ont parfaitement utilisé la puissance et la fiabilité de la Suzuki GSX-R 1000 pour terminer devant le Yart (Yamaha). Honda termine sur la troisième marche du podium.

Toujours rapide, le trio s’est néanmoins fait une belle frayeur quand la japonaise a été victime d’une panne d’essence pendant une longue période de neutralisation. Parvenant à ramener la machine aux stands, cette fâcheuse panne de carburant a servi de leçon au SERT qui a ensuite intégré cette donnée de longue période de neutralisation possible. Les efforts de constance des trois pilotes qui se sont parfaitement complétés ont permis à l’équipe constituée de professionnels et d’amateurs de signer une deuxième victoire à domicile.

Sur la deuxième marche du podium, le YART (Yamaha Official Team EWC) s’alignait en tête suite à leur pole signée la veille pour la troisième année consécutive après que Karel Hanika a établi un nouveau record du tour lors de la deuxième séance de qualification du vendredi matin. Malheureusement la Yamaha YZF-R1 n’a pas voulu démarrer et perdait énormément de temps. Les pilotes du team officiel ont ensuite cravaché toute l’épreuve pour finalement remonter à la deuxième place.

Le troisième constructeur japonais Honda France pointait en tête au terme du premier tiers de la course mais victime de coûteux arrêts aux stands en raison d’un soucis de sélecteur de vitesse, puis pour remplacer un silencieux cassé a annihiler toute chance de se battre pour la victoire. Une pénalité a causé un retard supplémentaire, alors que le nouveau venu dans l’équipe, Gino Rea, est tombé le dimanche matin en parvenant toutefois à ramener la Honda CB R1000 RR-R à son stand.

Chez les indépendants le Team 18 Sapeurs Pompiers a surmonté le retard causé par un filtre à huile cassé pour convertir sa pole position du Superstock Trophy en une victoire de catégorie, assortie d’une belle quatrième place au classement général au guidon de la Yamaha de série. Cependant, BMRT 3D Maxxess Nevers, National Motos, le No Limits Motor Team et le Team 33 Louit April Moto ont tous pointé en tête de la catégorie, les trois premiers cités étant souvent très proches les uns des autres.

1 Yoshimura SERT Motul Suzuki 24:00:02.317
2 YART – Yamaha Official Team EWC Yamaha +1:45.582
3 F.C.C. TSR Honda France Honda +14 tours
4 TEAM 18 SAPEURS POMPIERS CMS MOTOSTORE Yamaha +24tours
5 No Limits Motor Team Suzuki +24tours
6 NATIONAL MOTOS HONDA Honda +25tours
7 TEAM 33 LOUIT APRIL MOTO Kawasaki +27tours
8 Team Bolliger Switzerland #8 Kawasaki +28tours
9 PITLANE ENDURANCE #86 – JP3 Yamaha +32tours
10 TEAM LH RACING Yamaha +33tours

Write A Comment