L’ASARéunion avait initié la formule Rallye de Régularité à l’occasion du Tour Auto. Avec plus d’une dizaine d’engagés et admis à chaque fois, cette formule VMRS (Véhicules Modernes de Régularité Sportive) est entrée dans les mœurs. Au-delà de l’a priori de gentleman driver, les équipages s’en donnent à cœur joie à chaque occasion au volant de véhicules aussi divers qu’une « modeste » 206 ou une « grosse » Porsche ».

Conscient de répondre désormais à une demande croissante, l’ASARéunion confirme la présence du rallye régul lors de chaque épreuve organisée par le club dyonisien. En complément, le club austral ASASud est entré dans la danse et confirme également le rallye régul pour son épreuve des 1000km.

Avec pas moins de quatre épreuves programmées, le curseur a été poussé avec la mise en place d’un championnat ou trophée reposant sur quatre épreuves pour cette année. Le règlement est conçu et sera transmis à la Ligue locale pour validation. Pour pouvoir organiser ce type d’épreuve, le système de chronométrage doit être ultra précis et efficient et repose sur des algorythmes précis couplés au système VPS de l’ASAR. Sans ce dispositif de chronométrage, impossible d’organiser dignement les Rallyes VMRS. Le Rallye dit Moderne (de vitesse) a parfaitement bénéficié de ce système pointu puisque les intermédiaires et le système global de chronométrage de l’ASARéunion et de l’ASASud repose sur les éléments VMRS.

Au-delà d’un « simple » classement scratch par points, les promoteurs du VMRS ont conçu toute une déclinaison de coupes associées attractives et novatrices: coupe Jeune conducteur, coupe féminine, coupe électrique et une coupe 2 roues motrices.

Pour être complet, le VMRS prend de l’ampleur cette saison puisqu’à l’occasion du Rallye du Su Sauvage (#RSS22), cette catégorie s’élancera AVANT les moderne pour l’intégralité du parcours (étape nocturne comprises donc).

Bien évidemment le VMRS n’est pas réservé qu’aux grosses voitures puisque la Peugeot 206 s’était imposé l’an passé à l’occasion des 1000. Première étape dans l’écosystème rallye, le VMRS est bien moins dispendieux et permet à tout un chacun de disputer un rallye au volant d’une voiture « civile ». Davantage de renseignements auprès des clubs concernés.

Write A Comment