Après six mois d’interruption au terme de la saison 2021 du Championnat du Monde FIM d’Endurance, l’EWC reprend ses droits sur le circuit le plus mythique des courses d’endurance. Alors que le titre 2021 a été décidé lors l’ultime course par 0.070 secondes, les gladiateurs du deux roues sont de retour au Mans pour les 45ème 24 Heures Motos.

La manche inaugurale de la saison EWC 2022 est l’une des trois courses disputées de jour et de nuit. Avec le retour de 24H de SPA EWC Motos à Spa-Francorchamps en Belgique et l’édition centenaire du Bol d’Or au Circuit Paul Ricard en France.

Sur le circuit Bugatti de 4,185 kilomètres, les 24 Heures Motos promettent d’être une compétition d’action pure ininterrompue avec 52 motos engagées et 13 pilotes qui ont fait partie des équipes gagnantes du Championnat du Monde FIM d’Endurance par le passé.

LES ESSENTIELS
La première course 2022 sera la 45ème édition des 24 Heures Motos
Elle se déroule du 14 au 17 avril 2022
Sur le Circuit Bugatti, Le Mans, France
Longueur de la piste : 4.185 kilomètres
Départ de la course : 15h00 local le Samedi 16 avril
Meilleur tour EWC (Qualifications): Team SRC Kawasaki France (Randy de Puniet) 1m35.730s, 2017
Meilleur tour de l’EWC (course): Team SRC Kawasaki France (Randy de Puniet) 1m36.408s, 2017

Cette saison tant attendue renoue avec les grands rassemblements de la communauté des riders après deux ans de restrictions liées à la COVID-19. L’événement de l’année dernière, qui s’est tenu à la mi-juin, s’est terminé par une victoire à domicile pour l’équipe Yoshimura SERT Motul, qui est basée à une courte distance du paddock du Mans et a remporté le titre de Champion du Monde FIM d’Endurance à la fin de la saison.

Le retour à la date traditionnelle d’avril augmentera le défi des pilotes, des équipes et des fabricants de pneus, notamment en raison de la perspective de conditions météorologiques changeantes, de moins de lumière du jour et de la possibilité de températures ambiantes et au sol plus froides.

Louis Rossi Départ 24H Team Junior 2019

Le local de l’étape mancelle Louis Rossi expliquait: « La météo est toujours la question. Au Mans, il peut être bon un jour et le lendemain, il peut être dramatique. Vous devez vous adapter à chaque situation et la nuit est un moment difficile parce que vous devez vous adapter aux conditions froides. Mais ce sont les 24 heures et ça fait partie de cette course spectaculaire. S’il fait froid, c’est très physique parce que vous avez beaucoup de tension et que vous êtes très fatigué et que vous devez essayer de gérer votre cerveau et votre corps pour être en forme toute la nuit. Puis, après que le soleil commence à se lever, vous regagnez de l’énergie pour terminer la course. Mais la fin de la nuit est chaque fois un moment difficile. C’est une course mythique, surtout pour moi parce que je suis né au Mans et que je vis au Mans, c’est donc une piste très spéciale pour moi. J’aime l’atmosphère et, à coup sûr, le retour du public est formidable pour tout le monde. On a tous hâte d’y être.»

L’ACO a tenu sa première course cycliste en septembre 1912, bien avant l’inauguration du circuit Bugatti en septembre 1966 avec une longueur de piste de 4,422 kilomètres. En utilisant une partie du Circuit de La Sarthe, dont la célèbre ligne de départ/arrivée, les Dunlop Esses et la Ford Chicane, ainsi qu’une partie plus sinueuse, la première course d’endurance pour motos sur le Circuit Bugatti a eu lieu en 1969, alors que le tracé actuel de la voie de 4,185 kilomètres est utilisé depuis 2008. En plus d’accueillir l’EWC, le circuit Bugatti accueille le Grand Prix de France MotoGP.

Au total, 33 équipes se sont inscrites au Championnat du Monde FIM d’Endurance 2022 avec 14 équipes en Formule EWC et 19 en Superstock.

Write A Comment