Le pilote réunionnais de motocross Quentin Prugnières reprend la piste dans le cadre de l’EMX ce week-end. C’est à l’occasion du Championnat du Monde que la déclinaison « régionale » européenne proposera sa deuxième manche. Après la terre italienne de Mantova début Mars, le rendez-vous est fixé au centre du Portugal dans la petite bourgade d’Agueda. C’est à une cinquantaine de kilomètres de Porto et à une vingtaine de kilomètres de Coimbre que les acteurs du plus haut niveau mondial et européen ont rendez-vous le week-end prochain.

« C’est un terrain de Motocross que je ne connais pas encore. » précisait le pilote de la Kawasaki #319. « J’ai bien sûr regardé des vidéos des courses passées et après en avoir discuté avec certains pilotes, la piste est réputée assez complète avec toutefois de grandes parties de terrain souple. » Après une première levée italienne il y a un mois, Quentin s’est regonflé en vue de ce deuxième meeting de son objectif 2022 principal. « Je suis également engagé en Championnat de France face à des pilotes rapides mais je suis focus sur l’Europe. »

Auteur d’un départ moyen lors de la première course en Italie, le réunionnais a travaillé d’arrache-pied ce point tellement important. « J’ai également énormément travaillé ma gestion de course. Alors qu’en Italie j’étais confortable dans le top5, j’ai commis deux erreurs en étant sans doute trop impatient. Je travaille beaucoup mon approche de la course avec une obligation de rester parfaitement concentré notamment lors du dépassement des attardés. » jugeait-il.

Quentin Prugnières #319 shooting training

Avec de très bonnes prédispositions en terme de vitesse pure sur le terrain, Quentin ne ressent pas de pression particulière de la part de son team Bud Racing. « Je me suis fixé des objectifs clairs pour cette saison européenne. A moi de travailler pour que je concrétise un résultat. Le niveau européen est relevé et il n’y a pas de gros écarts dans le top10.« 

Quentin sera donc de nouveau sur le terrain dès Vendredi avec une farouche volonté de concrétiser par un résultat probant tout le bien que l’on pense de lui. L’essentiel pour ce pilote particulièrement rapide étant de savoir rester concentré à 100% et de ne pas vouloir aller trop vite en besogne. Compte tenu de son niveau de préparation physique, la gestion de son gabarit ne sera pas le plus difficile à affronter. Le comportement dans la meute et la construction d’un résultat restent les zones de travail principales de tout jeune espoir arrivant en EMX.

Write A Comment