Certes ce sobriquet se veut quelque peu provocateur de ma part compte tenu de l’actualité géopolitique. Néanmoins Yvan Toulet ne fait pas partie des plus calmes derrière un volant. Toujours pressé, le pilote qui ne compte que 5 départs en rallye avait mis sa passion entre parenthèses durant quatre années.

Papa d’un fils de 2 ans maintenant, le pilote n’avait pu évoluer qu’épisodiquement entre 2016 et 2018 du fait d’un emploi du temps professionnel assez chargé. « Déjà 4 ans! » souriait Yvan. « Le temps passe super vite! Après mes premiers tours de roue avec une DS3 ex-Bellon, j’avais ensuite roulé au volant d’une Mitsubishi Evo IX. C’était une bonne école.Avec un tel gabarit et une puissance importante, le moindre faux pas se paye cash. Ca m’a vraiment appris la tempérance.« 

A compter du #RPDP22, Yvan sera au volant d’une deux roues motrices affichant une cavalerie moins importante. « Ce ne sera pas plus facile pour autant. La Ford Fiesta est une nouvelle génération réputée précise. Chaque cheval compte. Il faudra être efficace rapidement pour reprendre les automatismes. Pour ajouter au challenge, cette catégorie RC4 est relevée à souhaits avec des super pilotes très talentueux et très vite.« 

Le pilote a choisit la bonne option pour son retour. Il sera donc intégré au sein du team Dorseuil Compétition avec le « luxe » de pouvoir se concentrer totalement sur son pilotage. « Honnêtement, si je termine dans le top20 sur cette épreuve, je serais ravi. »

Write A Comment