La course inaugurale du WEC2022 (Champion du Monde d’Endurance de la FIA) a été complètement folle. Pour ses 10 ans, le lancement de la saison était fixé aux Etats-Unis sur une ancienne base aérienne de l’Air Force qui abritait des B17 pendant la deuxième guerre mondiale. 80 ans plus tard, les combats qui s’y sont déroulés ce week-end étaient nettement plus sportifs.

Alpine est donc le premier vainqueur 2022 de la série qui compte 6 courses pour cette saison. La voiture française au moteur thermique de 4,3L de cylindrée a utilisé à plein ses 625cv pour s’imposer général et dans sa catégorie HyperCar. Le moteur V8 à 90° respirant jusqu’à 8400 tours/min a été un modèle de fiabilité et permet à l’équipage constitué du brésilien André Negrao et du duo français Matthieu Vaxivière et Nicolas Lapierre de confirmer par une victoire la pole position signée la veille. La belle bleue aura parcouru 194 tours.

La course fût pour le moins agitée et même neutralisée sous drapeau rouge suite au gros crash de la Toyota N°7 après 3h30 de course. La course a été neutralisée une trentaine de minutes le temps de réparer la barrière endommagée suite au crash de Jose Maria Lopez. « J’ai eu un contact avec une voiture GT et j’ai endommagé ma partie avant », expliquait Lopez. « J’ai essayé de reprendre la piste le plus rapidement possible, mais j’ai mal jugé les dommages que j’avais réellement sur la voiture. Alors que j’approchais du virage 14, la carrosserie avant est tombée en raison des dommages et je n’ai pas été en mesure de diriger ou de ralentir correctement, je suis allé directement dans les barrières. Heureusement cette grosse voiture est parfaitement sécurisée.»

Débarrassé de leur concurrent le plus solide, Alpine a ensuite bénéficier d’un double arrêt très rapproché de la Toyota N°8 et prenait un avantage conséquent. Moins d’une heure avant la fin de la course théorique, c’est finalement la météo et une menace orageuse qui poussait la Direction de Course à mettre fin prématurément aux 1000 miles.

Les Hypercars ont été défiés tout au long de la course par les prototypes LMP2 légers et agiles, parmi lesquels le vainqueur en quatrième place était la voiture 23 de United Autosports USA (Porsche) pilotée par Paul di Resta, Oliver Jarvis et Joshua Pierson. Pierson, 16 ans, est devenu à la fois le plus jeune pilote à avoir participé à une course WEC et le plus jeune vainqueur de la série.

En LMP2, l’octuple Champion du Monde des Rallyes WRC Sébastien Ogier a dû faire preuve d’humilité en ne parvenant jamais à se battre sur le bon rythme de la catégorie. Néanmoins, le français se déclarait décidé à poursuivre le travail pour se hisser aux avant-postes.

Le prochain rendez-vous en WEC est programmé début Mai avec les 6 heures de Spa en Belgique du 5 au 7 Mai prochains.

PositionTeam / PilotesChrono
1ALPINE ELF TEAM Negrão/Lapierre/Vaxiviere #367h15m37s293
2TOYOTA GAZOO RACING Buemi/Hartley/Hirakawa#837.466
3GLICKENHAUS RACING Pla/Dumas/Briscoe#7081 Lap
4UNITED AUTOSPORTS USA Di Resta/Jarvis/Pierson#232 Laps
5WRT GELAEL Frijns/Rast#312 Laps
6REALTEAM BY WRT Andrade/Habsburg/Nato#412 Laps
7PREMA ORLEN TEAM Kubica/Deletraz/Colombo#92 Laps
8JOTA Rasmussen/Jones/Aberdein#282 Laps
9JOTA Gonzalez/Felix da Costa/Stevens#382 Laps
10UNITED AUTOSPORTS USA Hanson/Albuquerque/Owen#222 Laps

Write A Comment