Le pilote espagnol de 29 ans a laissé ses rivaux patauger alors que des pluies incessantes, un brouillard épais et des pistes de gravier boueuses s’abattaient sur l’épreuve d’ouverture de la saison ERC dans le nord du Portugal.

Solans se classait au pied du podium lors de la courte super-spéciale de vendredi soir dans le centre-ville de Fafe. Le pari d’ouvrir la route samedi a été payant dès le premier secteur chronométré le Samedi matin en permettant au pilote de 29 ans de prendre les commandes de la course pour ne plus jamais la quitter.

Le Rally Serras de Fafe disputé dans des conditions difficiles

En raison des conditions climatiques dantesques, deux spéciales ont été annulées lors de la deuxième étape du Samedi. Solans poursuivait sur son rythme très élevé lui permettant de compter 1m44.4 d’avance sur son plus proche poursuivant au soir de la deuxième étape. Dès lors, l’étape dominicale disputée dans des conditions plus sèches permettait au leader de gérer son avance conséquente sans avoir à aller chercher la limite. Malgré une « chaleur » le Dimanche, le pilote de la VW Polo Rally2 restait concentré et terminait l’épreuve avec plus de 55s d’avance. «Nous avans été fiables. Nous n’avons pas eu le temps de nous préparer parfaitement pour ce rallye, donc nous sommes très heureux du résultat », déclarait Solans à l’arrivée. « On se demande maintenant si nous pouvons aller aux Açores. Notre engagement est OK, mais nous avons encore besoin du soutien [financier] pour y arriver. Nous verrons bien.»

Highlights Rally de Fafe 2022 (ERC)

Le portugais Armindo Araújo s’est porté comme le plus proche de Solans après avoir augmenté son rythme face à Georg Linnamäe dans la Power Stage. La véritable star locale disputait cette épreuve dans l’optique du championnat lusitanien et est toujours resté dans le bon rythme tout au long de l’épreuve à bord de sa Skoda Fabia Rally2.

L’estonien Linnamäe perdait le gain de la deuxième place dans l’ultime chrono et termine néanmoins sur le podium à 3s8 d’Araújo. Parti sur un bon rythme, le pilote chutait en performance le samedi après-midi en raison de mauvais choix de réglages. Lors de la dernière épreuve ultra-glissante de Lameirinha, Linnamäe a décrit sa Polo comme « inconduisible».

Ken Torn a pu repartir lors de l’étape dominicale après son abandon de la veille et claquait la power stage avec sa Ford Fiesta Rally2.

Le rookie espagnol Óscar Palomo est vainqueur en Rally4 grâce à une conduite particulièrement sereine et mature à bord de sa dans sa Peugeot 208. Notez que le français Anthony Fotia avait été contraint à l’abandon dans l’ES5 pour voiture n’étant plus conforme à la réglementation (3 roues)

Le Championnat d’Europe a maintenant rendez-vous aux Açores dans moins de deux semaines pour la deuxième manche d’un Championnat qui comporte 8 épreuves.

PosPiloteCo-PiloteVoitureChronos
1 N. SOLANS M. MARTI Polo GTI R52h01m13s9
2 A. ARAUJO L. RAMALHO Fabia Rally2 Evo+55.7
3 G. LINNAMÄE J. MORGAN Polo GTI R5+59.5
4 J. PARDO A. PÉREZ Fabia Rally2 Evo+2:56.3
5 A. BATTISTOLLI S. SCATTOLIN Fabia Rally2 Evo+3:32.7
6 B. MAGALHAES C. MAGALHAES i20 N Rally2+6:53.3
7 M. SESKS R. FRANCIS Fabia R4+8:55.3
8 J. FONTES I. PONTE C3 Rally2+9:24.7
9 R. TEODOSIO J. TEIXEIRA i20 N Rally2+9:29.5
10 M. CSOMÓS A. NAGY Fabia R5+9:58.6

Write A Comment