C’est sur les bords de la Baltique à Pile Havsbad qu’avait lieu la 30° édition en présentiel de la ROC, Race Of Champions 2022. Changement de date et de surface avec une organisation mêlant pour la première fois neige te glace. A ce petit jeu, les pilotes de rallye et de Rallycross faisaient évidemment figure de favori.

La ROC est organisée depuis 1988 à l’appel de Michèle Mouton. Cette année, la doublette française était représentée par Sébastien Loeb et Didier Auriol (premier vainqueur français) détenteur jusqu’ici du nombre de lauriers avec 4 succès (1993, 1994, 1996 et 1999). Son coéquipier n’est pas loin derrière avec trois succès en date du Samedi (2003,2005 et 2008). Place à la ROC Nations Cup le Samedi sur un circuit raccourci pour cause d’inondation du fait de températures plutôt clémentes à la limite du cercle arctique. Au menu, thermiques et électriques sur différentes montures. La ROC Nation Cup revient cette année à la famille Solberg avec Petter et Oliver (son fils) qui s’imposent en Finale contre le team USA emmené par Colton Herta et le Jimmie Johnson qui sont de purs pistards.

Highlights ROC 2022

La ROC Nation Cup pour le tandem norvégien Solberg père et fils

Dans la ROC à proprement parlé, le rendez-vous dominicale bénéficiait d’une piste en version longue. Les organisateurs avaient opté pour la moitié du tableau faisant s’affronter les pistards alors que les pilotes de Rallye et Rallycross étaient regroupés dans l’autre moitié. Néanmoins, Loeb et Ekstrom faisaient clairement figure d’épouvantails tant ces deux pilotes évoluent dans des disciplines fort différentes et complémentaires: RallyRaid, DTM, Endurance et RallyCross pour Ekstrom, RallyRaid, Endurance, WTCC, RallyCross, Extrem E et évidemment WRC pour Loeb.

Les confrontations sous forme de duels monotypes permettaient à Loeb d’éliminer successivement la famille Solberg, d’abord Petter sur une course sèche puis Oliver en deux manches. A noter qu’Oliver n’était pas peu fier en fin de deuxième round d’avoir réalisé le même chrono au millième près que « le maestro » comme il l’appelle. Round suivant direction la demi finale entre pilotes de rallye, sorte de finale avant l’heure. Pour la premièe manche en Porsche, Loeb s’imposait, dans la seconde en RX2 lite Mathias Ekstrom égalisait avant que Loeb signe le tie break au volant de RX2e.

Seb vs Seb

Lors de la Finale, c’est finalement Sébastian Vettel qui s’était imposé dans sa partie de tableau au fil des confrontations et notamment en demi finale contre Monsieur Le Mans Tom Kristensen. Notez que Kristensen avait été mis KO dès la première confrontation suite à un soucis technique de la RX2e qui l’immobilisait en piste. La finale se résumait donc à un Seb vs Seb. Le vainqueur serait déclaré au terme du meilleur en cin courses et donc le premier à trois succès raflerait les lauriers. Dans la première à bord de Polaris thermiques, Loeb terminait largement en tête. Dans la seconde course quelques minutes plus tard Loeb doublait ses chances à bord de RX2 Lite (thermiques) en repoussant le quadruple Champion de F1 à plus de 3s6. Pour la troisième course qui offrait une première balle de match à Loeb, Vettel s’imposait suite à une sortie de piste de Loeb au volant de RX2 électriques. Deuxième occasion pour Loeb avec une quatrième course au volant de Polaris qui ne laissait cette fois aucune chance au pistard.

Finale des Finales, Loeb s’impose face à Vettel

Loeb s’impose donc en finale 3 à 1 et rejoint Auriol au panthéon des pilotes les plus titrés avec désormais 4 titres à ajouter à un palmarès déjà inégalé et sans doute inégalable pour l’ensemble de sa carrière.

Write A Comment