Certaines séries majeures des sports mécaniques ont déjà pris leur envol. Pour tout vous dire, pour qui s’intéresse à la planète sports mécaniques en intégralité, il n’a que très peu de week end « off ». Ainsi Dans l’ordre calendaire, les main series que nous suivons sur motors, se sont déjà élancées: SXUS, WRC, Formula E. Alors que les séries WEC, MotoGP, WSBK ont démarré leurs tests d’intersaison, la Formule Indy prend son envol en course le dernier week-end de Février.

C’est à St Petersburg que la formule américaine de monoplaces démarre son calendrier de 17 rendez-vous. Le circuit de 1,8 milles (2km896) comporte 14 virages (5 à gauche, 9 à droite) et parcourt des rues du centre-ville de Saint-Pétersburg et une section tracée sur la de piste de l’aéroport Albert Whitted. Ce parcours propose deux longues lignes droites avec des points de freinage importants permettant des dépassements « au coeur ».

Simon Pagenaud au volant de sa « Goldcar »

L’an passé, l’épreuve s’était déroulée fin Avril et était le deuxième round de la série. Avec un avancement au calendrier de deux mois, les conditions de roulage seront fort différentes notamment en ce qui concerne le comportement des pneumatiques en 2022. Colton Herta s’était imposé l’an passé sur ce tracé éphémère. A noter que le français Simon Pagenaud montait sur le podium en P3 alors Sébastien Bourdais terminait dans le top10.

Sébastien Bourdais

Write A Comment