Les deux patrons désormais retraités du WRC ont offert un spectacle haletant et incessant à l’occasion du 90° Rallye de Monté Carlo. Pour la première manche introduisant l’ère hybride dans le Championnat du Monde des Rallyes, les français auront assuré le show durant quatre journées de course.

Avec 11 temps scratch sur les 17 tracés parcourus les deux hommes imposent leur rythme. Loeb pointe en tête avec 6MT devant Ogier (5MT). Ces deux empereurs de la planère Rallye (17 titres de champion au compteur) se seront partagés la place de leader successivement. Ogier pointait en haut des feuilles de classement ES1 à ES4 puis ES11 à ES15. Loeb pointant à la position de leader de l’ES5 à l’ES9 puis ES16 & 17 (arrivée). Notez que Loeb ne sera jamais descendu plus bas que la P2 au général (ES2 à 4 puis ES10 à 15) alors qu’Ogier chutait P3 (ES5 et 6). Le gymnaste s’impose au final et devient le plus « vieux » vainqueur d’une manche WRC. Dans le même temps, l’empereur Loeb éclate de nouveaux records au passage et détient le plus grand nombre de scratch sur le Monté et porte son capital victoire à 80 après une longue période sans roulage. Dans le même temps, sa nouvelle copilote Isabelle Galmiche qui prenait son 7° départ en WRC mais son deuxième dans la catégorie reine aura signé sa première victoire…

Action Sébastien Loeb/ Isabelle Galmiche (Ford Puma Rally1)

Nous ne prendrons aucun parti ici en ce qui concerne la bataille Loeb vs Ogier. Certes le second est victime d’une crevaison dans l’avant dernière mais Loeb avait été confronté plus tôt à des soucis d’hybridation et aura, lui, éviter la crevaison. Ogier avait néanmoins porté un sacré coup en fin de journée de Samedi en collant le choix tactique de Loeb. Les deux hommes s’élançaient dans la dernière du jour (ES13 Thoard2) en slick sur un tracé comportant une longue section verglacée. Même si Rovanpera signait le scratch avec deux pneus neige, Ogier collait d’un bloc plus de 20 secondes à son aîné alsacien. Dans l’avant dernière, l’octuple était victime d’une crevaison dans une corde peu avant l’arrivée et perdait alors plus de 30 secondes sur Loeb. Les deux hommes forts étaient alors séparés par moins de dix secondes à l’amorce de la power stage. Ogier, visiblement sous tension, prenait un faux départ et encaissait 10 secondes de pénalités. Les deux Seb n’étaient alors pas au courant de cette pénalité et jetaient toutes leurs forces dans la bagarre et Loeb ne concédait « que » neuf secondes…suffisant pour 5 dixièmes « à la régulière ».

Action Sebastien Ogier/ Benjamin Veillas (Toyota Yaris Rally1)

Le seul pilote a être parvenu à tenir le rythme effréné des deux patrons fût Elfyn Evans auteur d’un seul meilleur chrono. Toutefois, suite à sa sortie de piste (ES10), le britannique ne sera pas parvenu à concrétiser son indéniable pointe de vitesse. Il termine au-delà du top20 mais score 4 points lors de la power stage. Malgré un résultat décevant, le gallois se positionne clairement comme un des favoris au titre suprême en fin de saison.

Pour ce qui le concerne, le néo pilote M-Sport Craig Breen aura fait preuve d’une belle régularité (plus mauvaise performance P7 ES2). L’irlandais roule en permanence dans le top5 et n’aura pas fait d’erreur rédhibitoire. Il consolide son 7° podium dans la catégorie reine. Clairement chef de file de M-Sport pour la saison régulière, Craig Breen est indéniablement la bonne surprise de cette entame de saison.

Action Craig Breen/ Paul Nagle (Ford Puma Rally1)

Kalle Rovanpera aura également fait forte impression ce week-end. Parti sur un rythme laborieux. P11 à l’entame, il est même surclassé par deux voitures engagées en Rally2 dans l’ES2. Après un passage par l’assistance en fin de première journée et une modification de son set up, le finlandais se révèle en cours de rallye et sera monté en puissance en cours de deuxième journée pour signer finalement 3 meilleurs temps. La journée de Samedi notamment, au plus fort de la bagarre entre les deux Seb se conclue par deux MT pour le plus jeune vainqueur d’une manche WRC. Le fils d’Hary s’arrache lors de l’ultime chrono bonus et capte les 5 points bonus crédités au meilleur performer. Fort de ces points, il pointe au troisième rang du classement provisoire et donc leader des pilotes disputant une saison complète.

Action Kalle Rovanpera/ Jonne Halttunen (Toyota Yaris Rally1)

Gus Greensmith a évidemment toutes les raisons d’être satisfait de ce Monté 2022. Auteur du premier temps scratch de sa jeune carrière (ES7), le mancunéen de Ford soigne son apprentissage des Rally1 et s’empare du dernier point bonus dans la power stage. Sans erreur importante, Gus tient son rang et aura sû composer avec quelques soucis techniques épisodiques. Ce solide résultat final (P5) lui permet d’envisager une saison féconde. Traditionnellement à l’aise sur la terre, le pilote de Manchester signe son meilleur résultat sur asphalte et sur le Monté qu’il disputait pour la cinquième fois.

Action Gus Greensmith/ Jonas Andersson (Ford Puma Rally1)

Thierry Neuville ne peut être que déçu de cette entame de saison. Avec une P6 à l’arrivée, le belge a conscience que « c’est bien payé ». La Hyundaï est clairement en difficulté et malgré un scratch dans l’ES15, sa voiture n’aura été globalement ni performante ni fiable. Il est d’ailleurs le seul pilote de la marque coréenne à rallier l’arrivée. Azelnau va devoir rapidement tenter de trouver des solutions mais les 3 prochaines épreuves s’annoncent compliquées pour les pilotes Hyundaï. Au vu du manque de perfo et de soucis de fiabilité majeurs, la i20 semble clairement la moins bien née des proto nouvelle génération.

Action Thierry Neuville/ Martijn Wydaeghe (Hyundaï i20 Rally1)
1 S. LOEB I. GALMICHE Puma Rally13:00:32.8
2 S. OGIER B. VEILLAS GR Yaris Rally1+10.5
3 C. BREEN P. NAGLE Puma Rally1+1:39.8
4 K. ROVANPERÄ J. HALTTUNEN GR Yaris Rally1+2:16.2
5 G. GREENSMITH J. ANDERSSON Puma Rally13:00.0+6:33.4
6 T. NEUVILLE M. WYDAEGHE i20 N Rally110.0+7:42.6
7 A. MIKKELSEN T. ERIKSEN Fabia Evo+11:33.8
8 T. KATSUTA A. JOHNSTON GR Yaris Rally1+12:24.7
9 E. CAIS P. TESÍNSKÝ Fiesta MkII10.0+12:29.2
10 N. GRYAZIN K. ALEKSANDROV Fabia Evo+13:41.3
Classement final Rallye de Monté Carlo 2022
1FRA S. LOEB27
2FRA S. OGIER19
3FIN K. ROVANPERÄ17
4IRL C. BREEN15
5BEL T. NEUVILLE11
6GBR G. GREENSMITH10
7NOR A. MIKKELSEN6
8JPN T. KATSUTA4
9GBR E. EVANS4
10CZE E. CAIS2
Classement Championnat Pilotes 1/13
1M-SPORT FORD WORLD RALLY TEAM42
2TOYOTA GAZOO RACING WRT39
3HYUNDAI SHELL MOBIS WORLD RALLY TEAM13
4TOYOTA GAZOO RACING WRT NG8
Classement Constructeurs 1/13

Write A Comment