Au terme de la première section de la première étape de la dernière manche du Championnat de la Réunion des Rallyes, la caravane rejoint le boulodrome du Tampon. Un long parc de regroupement y est programmé pendant 220 minutes avant de repartir de nuit pour les deux spéciales concluant cette première étape.

Notez qu’au terme de l’ES4 un reclassement sera effectué par la Direction de Course emmenée par Robert Galli.

La première section était constituée de deux boucles de deux spéciales (Ville Blanche et Bergerie) sur les hauteuirs de la commune sudiste à une altitude moyenne de 600m. L’équipage Dorseuil/De Berge (Ford Fiesta MKII Rally2) pointe en tête avec 3 meilleurs temps à leur actif (ES1,2 et 4). Alors que les conditions de roulage étaient clairement à l’humide pour la deuxième passe, l’équipage leader aura soulagé son effort permettant ainsi à Moullan/Viadere (Volkswagen Polo Rally2) de signer la meilleure performance dans l’ES3.

Stéphane Sam Caw Freve/ Hamza Mogalia (Ford Fiest MKI) sont dauphins assurant ainsi un doublé provisoire à la marque à l’ovale bleu. Malgré de sérieux problèmes de propulsion (différentiel arrière cassé) les pumpkin assurent l’essentiel en concédant toutefois déjà plus de 30 secondes aux leaders.

Le podium provisoire est complété par Moullan/Viadere qui jouent au chat et à la souris avec leurs prédécesseurs. Farouk découvre à peine sa nouvelle monture après une entame de saison en C3 puis en Skoda lors du Saint Jo’ et sa performance est à souligner.

Thierry Law Long est clairement en difficulté sur cette entame de rallye même si tout semble rentrer dans l’ordre pour la deuxième boucle. Son chef de voiture Gérald nous précisait ainsi que Thierry avait été confronté à des problèmes de freins à l’avant droite avec 1 piston de l’étrier sur 4 qui ne fonctionnait pas correctement. De fait l’équilibre de la voiture lors des phases de freinage n’encourageait vraiment pas à l’équipage à se battre qui dispute une possibilité de 4° titre de champion de la Réunion consécutif.

Comme d’habitude, Olivier Bardeur (Peugeot 208 Rally2) et Giani Barret (Hyundai i20 Rally2) se rendent coup pour coup et moins de six secondes séparent leus deux hommes au terme des 40km de course disputés jusqu’à présent.

Florent Pausé (Mitsubishi Lancer R4) tire largement son épingle du jeu après avoir fait l’impasse lors du Saint Joseph. De retour aux affaires, il se permet de devancer son glorieux aîné Johny Picard (Subaru Impreza R4) de 38s, près d’une au kil en moyenne.

Yann Beurard Citroën DS3 R3 s’intercale entre ces deux loustics et hisse sa voiture bien plus modeste ( deux roues motrices pour une soufflante bien plus petite) à la huitième place scratch provisoire. Par la même occasion Yann s’impose en leader deux roues motr

Le top10 est fermé par Nazim Bangui (Peugeot 208 Rally4) qui se permet de taxer tout son petit monde dans sa classe de cylindrée avec 4 temps scratch sur 4 possibles dans sa catégorie.

Write A Comment